COVID-19 : les limites du télétravail

3 minutes à lire
Conseils

Image
La pandémie de COVID-19 contraint des milliers de travailleurs du Québec à expérimenter une chose : le télétravail!

En effet, les récentes annonces du premier ministre François Legault ont bouleversé le secteur de l’emploi. 

Si certains travailleurs se réjouissent de travailler à la maison, d’autres… paniquent! 

Adjointes, secrétaires, réceptionnistes… comment vivez-vous la crise? Vous a-t-on demandé de travailler de la maison? 

Le télétravail est très bien adapté pour certains emplois, mais dans le domaine du secrétariat, en raison de la nature de certaines de vos tâches, ça ne doit pas aller de soi.  Il nous semble que la secrétaire est toujours indispensable... au bureau, pas chez elle! Est-ce qu’on se trompe? Qu’en est-il exactement? Il est vrai que de plus en plus d’adjointes offrent leurs services en tant que travailleuse autonome et deviennent ainsi des «secrétaires virtuelles». Mais ça, c’est un autre sujet; à revoir après la crise de la COVID-19. 

Pour l’heure, l’équipe de Secrétaire-inc veut savoir comment vous vous débrouillez avec le télétravail dans cette crise de la pandémie. 

Car, si  le télétravail comprend certains avantages, il comporte aussi des inconvénients. Le site Axios rapporte que plusieurs lieux de travail, entre autres les cabinets d’avocats, ne sont pas adaptés au monde virtuel. Alors, fermer le bureau et envoyer tout le monde travailler à la maison devient un véritable cass-tête. Et c’est carrément impossible si le bureau est en fait une entreprise où l’on reçoit des clients ou une clinique où l’on reçoit des patients! 

Toujours selon le site Axios, trois raisons expliquent les freins au télétravail :

• la majorité des gestionnaires apprécient les interactions physiques;
• les lieux de travail communs incitent au travail d’équipe et stimulent la créativité;
• certaines tâches ne s’effectuent tout simplement pas à distance. 


Ce dernier point touche particulièrement le travail des secrétaires et réceptionnistes. En effet, impossible de recevoir les patients de la clinique dentaire dans votre salon. Difficile de faire les centaines de copies de l’ordre du jour sur votre photocopieur maison. Pas envie de faire transférer tous les appels de la compa

La suite est réservée aux employeurs.

Vous avez un compte ? Se connecter