La critique créative au travail : comment la donner et la recevoir

4 minutes à lire

Image

Un expert s’est attaqué au délicat sujet de la critique créative lorsqu’on travaille en équipe. De précieux conseils à retenir !


Ceux qui travaillent en équipe ont tous vécu ce dilemme : comment ne pas paraître pour LE critique du groupe, tout en faisant avancer le projet dans la bonne direction en donnant son opinion ?


« Les travailleurs sont confrontés à la critique au quotidien, que ce soit avant, pendant et après la publication d’un projet », explique le directeur narratif de Compulsion Games et scénariste Alex Epstein.


Et la critique, il faut s’y faire. C’est un élément central à tout projet créatif, peu importe l’industrie dans laquelle on se trouve.


Lors de la conférence intitulée Comment donner et accepter une critique créative, présentée pendant l’événement MEGAMIGS 2022, M. Alex Esptein a par conséquent révélé ses techniques personnelles pour optimiser l’échange de critiques créatives.



L’expert Alex Epstein


L’importance de la critique créative


Le progrès est obligatoirement précédé par la critique, selon Alex Epstein: « Ce choc d’idées distinctes est indispensable pour mener à bien un projet », dit-il.


Pourquoi ? Parce que la critique est un réel moteur d’innovation qui force les membres du groupe à repousser leurs limites toujours plus loin. « Sans critique, on ne ferait que reproduire la même action 50 fois, dit l’expert. C’est un input indispensable pour s’assurer d’une progression à travers chacun de nos projets. »


De plus, une critique constructive peut mener à des économies de temps importantes, ce qui est très pertinent dans des entreprises souvent sous pression.


Se fermer à la critique perturberait même de façon significative la productivité, selon Alex Epstein: « Si on évite de critiquer ouvertement et correctement dans l’équipe, cela peut augmenter le nombre de versions d’un projet, ce qui rallonge tout le processus et repousse la version finale », dit-il.


Comment mieux émettre une critique


Afin d’émettre une critique constructive qui remet en question les idées d’autrui, il est bon d’adopter un plan.


Pour ce faire, Alex Epstein suggère de bâtir une critique en quatre étapes, pour assurer un échange respectueux et riche en informations entre l’émetteur et le récepteur de la critique.


1) Avant même de communiquer sa critique, il faut être capable d’identifier les éléments qui font l’objet de la critique. De façon générale, un projet ne peut être mauvais dans son entièreté. Il est donc important de communiquer les bons et les mauvais côtés du projet pour formuler une critique le plus précisément possible.


2) Ensuite, on peut expliquer ce qu’on pense que la personne a cherché à accomplir avec son projet. Selon M. Epstein, cela renforce l’aspect collaboratif de la critique, en forçant l’émetteur à se mettre dans la peau du récepteur pour obtenir son point de vue.


3) Il faut alors exprimer son désaccord en expliquant les erreurs qui ont été commises. Si la première étape a été complétée correctement, les éléments positifs et négatifs identifiés seront transmis de l’émetteur au récepteur à cette étape.


4) Finalement, il faut offrir des suggestions concrètes pour améliorer le projet créatif. Selon Alex Epstein, il est préférable d’utiliser la déclaration plutôt que la question à cette étape, car cela ouvre la porte à un meilleur dialogue.


Comment mieux recevoir une critique


Bien que cet aspect de la critique soit généralemen

La suite est réservée aux employeurs.

Vous avez un compte ? Se connecter